Réhabilitations prothétiques

Une prothèse est une pièce ou un appareil destinés à remplacer partiellement ou totalement un organe ou un membre, ou à rétablir une fonction.

La prothèse maxillo-faciale (PMF) est une discipline dont le but est de fournir un dispositif, un appareil prothétique pour le remplacement de régions, domaines du maxillaire, la mâchoire inférieure ou mandibule, et le visage, manquant à la suite de maladies, de blessures ou de chirurgie.

La prothèse maxillo-faciale s’organise selon trois composantes.

  • Tout d’abord une composante prothétique qui a pour action de reconstruire la morphologie de l’organe manquant ou défectueux par un artifice prothétique.
  •  La seconde est une composante fonctionnelle qui est très importante : elle prévoit et prévient les conséquences des gestes chirurgicaux et des traitements secondaires (tels que la radiothérapie et la chimiothérapie).
  • Enfin la composante psychosociale, qui accompagne le patient et son entourage dans l’acceptation et l’intégration de la nouvelle image.

La PMF permet de reproduire fidèlement l’organe ou la peau à reconstituer. Ceci est rendu possible grâce au progrès des matériaux et des techniques d’empreinte assurant une restitution esthétique de bonne qualité. Sa confection s’effectue en ambulatoire avec un résultat immédiat en résolvant des problèmes esthétiques et fonctionnels.

La mise en œuvre rapide de la prothèse par rapport aux temps d’attente des chirurgies joue un rôle psycho thérapeutique non négligeable et facilite la réinsertion sociale du patient.

La simple dépose de l’épithèse, par exemple, autorise un accès direct et facile au site d’exérèse. De plus, elle n’entraîne pas de modifications des tissus, n’entravant pas une éventuelle chirurgie reconstructrice ultérieure. Elle présente l’avantage de s’adapter à la majorité des patients et des cas cliniques notamment si la perte de substance est importante.

La chirurgie ne permet pas encore aujourd’hui de reconstruire de manière satisfaisante l’esthétique d’un nez ou d’une oreille avec ses structures cartilagineuse sous jacentes.

Cependant, il faut garder à l’esprit que même si la prothèse maxillo-faciale est une alternative intéressante, elle n’en demeure pas moins une thérapeutique avec quelques contraintes, notamment son caractère amovible. De plus, elle demande une maintenance minutieuse journalière.

Aller à la barre d’outils